L’Impression 3D : transformez vos idées en réalité

L’impression 3D est une technologie incroyable qui permet de transformer des modèles numériques en objets physiques.

L’impression 3D offre l’avantage incroyable de pouvoir créer des prototypes rapidement et de transformer nos idées en objets réels. Que ce soit pour inventer de nouveaux produits ou pour fabriquer des articles sur mesure, les possibilités sont infinies.

Impression 3d, transforme tes idées en réalité !

Par exemple, vous pouvez concevoir un support de tablette parfaitement adapté à votre espace de travail ou un porte-rasoir personnalisé pour votre salle de bain.


Grâce à l’impression 3D, notre imagination n’a plus de limites : tout ce que nous concevons peut devenir réalité. Cette technologie permet non seulement de réaliser des prototypes fonctionnels pour tester et améliorer des idées, mais aussi de produire des objets uniques et parfaitement adaptés à nos besoins personnels.

Réparations : fabriquez vos pièces de rechange avec l’impression 3D


L’impression 3D révolutionne aussi la réparabilité des objets en permettant de fabriquer des pièces de rechange personnalisées à la demande.

Plutôt que de jeter un objet défectueux faute de pièces de rechange disponibles, il est maintenant possible de scanner l’objet cassé avec un scanner 3D pour modéliser la pièce manquante ou de mesurer avec précision les dimensions nécessaires à l’aide d’un bon pied à coulisse. Personnellement, j’ai opté pour la seconde solution, qui est à la fois abordable et précise. En quelques étapes, on peut concevoir une pièce de rechange sur mesure, l’imprimer et prolonger ainsi la durée de vie de nombreux objets du quotidien, réduisant à la fois les déchets et les coûts.

Les différents matériaux d’impression 3D et leurs spécificités

Il existe une variété de matériaux disponibles pour l’impression 3D, chacun ayant ses propres spécificités et niveaux de difficulté d’utilisation.

Bobines impression 3d PLA


Le PLA (Polylactic Acid) est le plus couramment utilisé, apprécié pour sa facilité d’impression et son faible coût, bien qu’il soit moins résistant à la chaleur et moins flexible.

Le ABS (Acrylonitrile Butadiene Styrene) est plus robuste et résistant à la chaleur, mais il nécessite une imprimante avec un plateau chauffant et une ventilation adéquate en raison des fumées dégagées.

Le PETG (Polyethylene Terephthalate Glycol) combine les avantages du PLA et de l’ABS, offrant à la fois durabilité et flexibilité, mais il peut être un peu plus difficile à imprimer pour les débutants.

Les matériaux flexibles comme le TPU (Thermoplastic Polyurethane) sont parfaits pour des objets nécessitant de la souplesse, comme les coques de téléphone, mais leur impression demande une expertise plus avancée pour éviter les bourrages de filament.

Enfin, les matériaux composites, tels que le PLA chargé en fibres de carbone, offrent une grande solidité et légèreté, mais nécessitent des buses renforcées pour éviter l’usure rapide.

En somme, chaque matériau présente des avantages et des défis uniques, et choisir le bon nécessite de prendre en compte l’application finale et son propre niveau d’expérience en impression 3D.

Accédez à des bibliothèques gratuites de modèles 3D pour faciliter vos impressions

Printables bibliothèque de modèles 3d


Il est tout à fait possible de consulter des bibliothèques gratuites de modèles 3D sur internet, facilitant ainsi l’accès à une multitude de créations prêtes à être imprimées. Ces modèles sont généralement disponibles au format STL, un format standard pour l’impression 3D.

Une fois que vous avez téléchargé un fichier STL, il suffit de l’ouvrir dans Cura pour générer le G-code nécessaire à l’impression. En quelques clics, vous pouvez adapter les paramètres d’impression à vos besoins spécifiques, puis transférer le fichier G-code à votre imprimante 3D pour lancer l’impression. De plus, le PLA, avec un prix moyen de 20€/kg, est un matériau abordable qui permet aux débutants de se lancer dans l’impression 3D sans se ruiner. Cette méthode permet aux débutants de commencer rapidement avec des modèles testés et optimisés par la communauté, réduisant ainsi les risques de mauvaises surprises et assurant une expérience d’impression réussie.

Modéliser, préparer et imprimer en 3D avec du PLA

J’utilise essentiellement Fusion 360 pour la modélisation 3D et Cura pour le tranchage (slicing) du modèle avant l’impression avec une Ender 3, une imprimante parfaite pour les débutants.

:: Article sur les logiciels 3d

1. Modélisation 3D avec Fusion 360

Fusion 360 est un logiciel de modélisation 3D puissant et intuitif. Voici les étapes pour créer un modèle de base :

Étape 1: Créer un nouveau projet
  1. Ouvrez Fusion 360.
  2. Allez dans l’onglet Data Panel (panneau de données) à gauche.
  3. Cliquez sur New Project (Nouveau Projet) et donnez-lui un nom.
Étape 2: Créer un nouveau design
  1. Dans le projet, cliquez sur New Design (Nouveau Design).
  2. Utilisez les outils de croquis (Sketch) pour dessiner la forme de base de votre modèle. Par exemple, utilisez Rectangle pour dessiner une base rectangulaire.
  3. Une fois le croquis terminé, utilisez l’outil Extrude pour transformer le croquis en une forme 3D.
Étape 3: Ajouter des détails
  1. Utilisez les outils Fillet (Chanfrein), Chamfer (Biseau), et Hole (Trou) pour ajouter des détails à votre modèle.
  2. Finalisez votre modèle en ajoutant des éléments comme des logos, des textes, etc.
Étape 4: Exporter le modèle
  1. Cliquez sur File > Export.
  2. Sélectionnez le format STL, qui est compatible avec les logiciels de tranchage comme Cura.
  3. Enregistrez votre fichier sur votre ordinateur.
2. Préparation du modèle avec cura

Cura est un logiciel de tranchage (slicing) qui prépare votre modèle pour l’impression en générant le code G (G-code) nécessaire pour l’imprimante 3D.

Étape 1: Importer le modèle
  1. Ouvrez Cura.
  2. Cliquez sur Open File et sélectionnez votre fichier STL.
Étape 2: Configurer l’Imprimante
  1. Dans Cura, ajoutez votre imprimante Ender 3 si ce n’est pas déjà fait.
  2. Sélectionnez PLA comme matériau.
Étape 3: Paramètres d’impression
  1. Température de la buse : 200-210°C.
  2. Température du plateau : 60°C.
  3. Vitesse d’impression : 50 mm/s (réduit pour une meilleure qualité).
  4. Hauteur de couche : 0.2 mm pour un bon compromis entre vitesse et qualité.
  5. Remplissage (Infill) : 20% pour une pièce solide mais économique en matériau.
Étape 4: Trancher le modèle
  1. Cliquez sur Slice pour générer le G-code.
  2. Enregistrez le fichier G-code sur une carte SD.
3. Imprimer avec la Ender 3

La Ender 3 est une imprimante 3D fiable et facile à entretenir, parfaite pour les débutants. Voici les étapes pour lancer votre impression :

Étape 1: Préparer l’imprimante
  1. Assurez-vous que l’imprimante est correctement assemblée et calibrée.
  2. Nettoyez le plateau d’impression pour une meilleure adhérence. Mon plateau est en verre, j’utilise de la laque à cheveux pour améliorer l’adhérence 😉
Étape 2: Charger le filament
  1. Chauffez la buse à 200°C.
  2. Insérez le filament PLA dans l’extrudeuse et poussez jusqu’à ce que du filament fondu sorte de la buse.
Étape 3: Lancer l’impression
  1. Insérez la carte SD contenant le fichier G-code dans l’imprimante.
  2. Sélectionnez le fichier sur l’écran de l’imprimante et lancez l’impression.

Entretien

Pour maintenir votre imprimante en bon état, voici quelques conseils d’entretien :

  • Nettoyage régulier : Nettoyez la buse et le plateau après chaque impression.

  • Lubrification : Appliquez régulièrement de l’huile légère sur les axes et les vis pour un mouvement fluide.

  • Vérification des courroies : Assurez-vous que les courroies sont bien tendues.

  • Remplacement des pièces : Les pièces comme la buse et les courroies peuvent s’user. Heureusement, elles sont faciles à remplacer et disponibles à bas prix.
Comprendre le vocabulaire technique de l’impression 3D et les éléments de l’imprimante

Pour bien maîtriser l’impression 3D, il est plus simple de comprendre le vocabulaire technique associé ainsi que les différents composants de l’imprimante. Voici un aperçu des termes couramment utilisés :

  • Slicer (Trancheur) : Logiciel utilisé pour préparer le modèle 3D en tranches fines afin de générer le code G nécessaire à l’imprimante.

  • G-code : Code de programmation envoyé à l’imprimante pour guider le processus d’impression.

Les éléments clés de l’imprimante comprennent :

  • Plateau (Bed) : Surface sur laquelle l’objet est imprimé couche par couche.

  • Buse (Nozzle) : Composant qui extrude le filament fondu pour former chaque couche de l’objet.

  • Extrudeur (Extruder) : Mécanisme responsable de l’alimentation du filament dans la buse.

  • Filament : Matériau d’impression, tel que le PLA ou l’ABS, utilisé pour créer l’objet.

  • Mise à Niveau du Plateau (Bed Leveling) : Processus crucial pour s’assurer que le plateau est parfaitement aligné, garantissant ainsi une impression précise.

  • Ventilateur de Refroidissement (Cooling Fan) : Ventilateur qui aide à refroidir le filament pendant l’impression, réduisant ainsi les risques de déformation de l’objet.
Décortiquons l’imprimante 3D : Les organes essentiels

Voici une exploration de ces composants fondamentaux :

  • Carte Mère (Motherboard) : Le cerveau de l’imprimante, responsable du contrôle de tous les autres composants et de l’exécution des commandes.

  • Moteurs Pas à Pas (Stepper Motors) : Ces moteurs précis contrôlent les mouvements de l’axe X, Y et Z ainsi que de l’extrudeur, garantissant une impression précise couche par couche.

  • Écran LCD (LCD Screen) : Interface utilisateur permettant de naviguer dans les menus et de contrôler les paramètres de l’imprimante, offrant ainsi une expérience conviviale.

  • Endstops : Capteurs situés aux extrémités des axes X, Y et Z, permettant à l’imprimante de détecter les limites physiques de son mouvement.

  • Alimentation : Fournit l’énergie nécessaire à tous les composants de l’imprimante, convertissant généralement l’électricité du secteur en tensions appropriées.

  • Ventilateurs (Fans) : Refroidissent les composants essentiels tels que la carte mère, la buse et le filament, garantissant ainsi des températures optimales de fonctionnement.

  • Connecteurs (Connectors) : Permettent de relier les différents composants de l’imprimante entre eux, assurant ainsi une communication efficace.

  • Roulements (Bearings) : Assurent un mouvement fluide et précis des axes X, Y et Z, réduisant ainsi les frottements et les vibrations indésirables.

  • Courroie (Belt) : Une courroie crantée en boucle fermée, généralement en caoutchouc renforcé de fibres de verre, qui transmet le mouvement du moteur pas à pas à l’axe de l’imprimante.

  • Poulies (Pulleys) : Les poulies sont des roues dentées montées sur les moteurs pas à pas et les extrémités des axes X et Y. Elles guident la courroie et convertissent le mouvement rotatif des moteurs en mouvement linéaire de l’axe.

  • Tension de la Courroie (Belt Tension) : Une tension adéquate de la courroie est essentielle pour garantir un mouvement fluide et précis de l’axe. Trop tendue, la courroie risque de créer une friction excessive et d’endommager les composants ; pas assez tendue, elle peut glisser et entraîner un décalage des couches d’impression.

  • Alignement (Alignment) : Un alignement correct de la courroie est nécessaire pour éviter tout désalignement des axes X et Y, ce qui pourrait entraîner des impressions déformées ou inexactes.
Guide des problèmes courants en impression 3D et leurs solutions


Les pannes courantes et mauvais réglages les plus répandus en impression 3D peuvent souvent être résolus avec un peu de patience et de connaissance. Voici quelques-uns des problèmes les plus fréquents et leurs solutions possibles :

  1. Décalage des couches (Layer Shifting) : Ce problème survient lorsque les couches de l’objet imprimé ne sont pas alignées correctement, généralement en raison d’une courroie mal tendue, d’une poulie desserrée ou d’un mauvais alignement des axes. La solution consiste à vérifier et à ajuster la tension de la courroie, à resserrer les poulies et à vérifier l’alignement des axes.

  2. Bourrage de filament (Filament Jam) : Lorsque le filament se bloque dans la buse ou le tube d’alimentation, cela peut entraîner un bourrage et perturber l’impression. Les causes possibles incluent une température de buse incorrecte, un mauvais réglage de la vitesse d’impression ou une poussée excessive du filament. Pour résoudre ce problème, nettoyez la buse, vérifiez la température et la vitesse d’impression, et assurez-vous que le filament est correctement chargé.

  3. Adhérence insuffisante du lit (Poor Bed Adhesion) : Lorsque l’objet imprimé ne colle pas correctement au lit d’impression, il peut se décoller ou se déformer pendant l’impression. Cela peut être dû à un lit mal nivelé, à une température de lit inappropriée ou à un matériau de lit inadapté. Pour résoudre ce problème, assurez-vous que le lit est correctement nivelé, utilisez un adhésif approprié comme de la laque ou du ruban de masquage, et ajustez la température du lit si nécessaire.

  4. Finition de surface rugueuse (Rough Surface Finish) : Si la surface de votre impression est rugueuse ou granuleuse, cela peut être dû à une vitesse d’impression trop élevée, à une température de buse incorrecte ou à un mauvais réglage du remplissage. Pour obtenir une surface plus lisse, réduisez la vitesse d’impression, ajustez la température de la buse et augmentez la densité de remplissage si nécessaire.

  5. Déformation de la pièce (Warping) : Lorsque les bords de la pièce se soulèvent ou se courbent pendant l’impression, cela peut être dû à un refroidissement inadéquat, à une température de lit trop élevée ou à un matériau de filament sensible aux variations de température. Pour résoudre ce problème, assurez-vous d’avoir un bon refroidissement pendant l’impression, réduisez la température du lit si nécessaire et utilisez un adhésif pour aider à maintenir la pièce en place.

  6. Bulles ou imperfections dans l’impression : Parfois, des bulles d’air peuvent se former dans l’impression, ce qui peut être dû à une humidité excessive dans le filament ou à une température de buse trop élevée. Pour éviter cela, assurez vous de stocker correctement votre filament dans un endroit sec et utilisez un déshydratant si nécessaire, et vérifiez et ajustez la température de la buse selon les recommandations du fabricant.

En général, pour éviter ces problèmes, il est important de bien entretenir votre imprimante en effectuant régulièrement des vérifications et des ajustements, et de suivre attentivement les recommandations du fabricant en matière de réglages et de paramètres d’impression.

Conclusion

L’impression 3D avec du PLA et une Ender 3 est une activité gratifiante et accessible. Le PLA est particulièrement facile à utiliser, et la Ender 3, grâce à sa simplicité et ses pièces facilement remplaçables, est un excellent choix pour débuter. Avec un peu de pratique, vous serez capable de créer des modèles impressionnants et de les imprimer avec une grande précision.

N’oubliez pas, la clé de la réussite en impression 3D est la patience et l’expérimentation. Ne soyez pas découragé par les erreurs initiales, chaque échec est une opportunité d’apprentissage. Bonne impression !